Se protéger du soleil

Tout le monde le sait, il faut se protéger du soleil !

Pourtant, notre corps trouve de la vitamine D dans les rayons du soleil : elle protège les tissus osseux à tout âge, favorise l’assimilation du calcium depuis les intestins pour se fixer sur le squelette, participe au renouvellement des fibres musculaires, ralentit le déclin des neurones, diminue les maladies cardio-vasculaires et son rôle est envisagé dans la protection contre certains cancers (côlon, sein, prostate, endomètre, rein…) et certaines maladies auto-immunes.
Mais une trop grande exposition au soleil peut avoir pour conséquence l’apparition de cancer de la peau !

On entend tellement de choses concernant les crèmes solaires ! Même de les éviter. Alors passons en revue les différentes protections solaires

 

Les crèmes à filtres chimiques

Ces protections solaires s’étalent facilement, ne font pas de traces blanches. Elles pénètrent l’épiderme pour absorber les rayons UVA et UVB à la place de la peau. Pour cette raison, il leur faut 1/2 h avant d’agir
Elles sont allergènes, certaines substances sont suspectées d’être des perturbateurs endocriniens et d’être cancérogènes
De plus, une étude italienne publiée dans la revue scientifique Environmental Health Perspectives démontrait l’impact négatif des crèmes solaires sur les océans, les molécules anti-UV tuant les micro-algues contenues dans les tissus coralliens. Et certaines molécules augmentent les problèmes de reproduction de la faune marine !

 

Les crèmes à filtre minéraux

Les filtres minéraux sont le plus souvent l’oxyde de zinc et le dioxyde de titane. Ils ne pénètrent pas dans la peaux mais ils sont plus difficiles à étaler, laissant alors des traces blanches. Certaines crèmes, ont recours aux nanoparticules pour éviter cet inconvénient. Et avec les méthodes actuelles de mesure, personne ne peut certifier la quantité de nanoparticules que contient une crème solaire, qu’elle soit bio ou non. Cependant les nanoparticules pourraient pénétrer dans l’organisme et on connait mal leurs effets sur l’organisme humain. De même les filtres minéraux sont suspectés d’être non-respectueux de l’environnement et leur éventuelle nocivité reste à prouver d’après le docteur Elisabeth Berrissoul

 

Les crèmes mixtes

Elles combinent les filtres minéraux avec les filtres chimiques

 

Les conseils de prudence de base

Ce sont des protections solaires à avoir toujours en tête, même lorsque on a mis de la crème !
– s’exposer progressivement au soleil
– éviter à tout prix les produits qui accélèrent le bronzage car ils accélèrent aussi le vieillissement de la peau
– ne pas s’exposer au soleil entre 11 et 16 h
– éviter les bains de soleil prolongés
– se mettre le plus souvent possible à l’ombre !
– se protéger avec un chapeau, des lunettes, des vêtements léger et couvrants
– ne pas prendre de coup de soleil…
– se découvrir après 16 h pour profiter du soleil sans crème pour stimuler le bronzage et ainsi mieux se protéger des coups de soleil

 

www.le-petit-monde-de-manue.com

Mon avis

La crème est évidemment nécessaire dans certains cas. Pour toutes les peaux les plus fragiles ou quand on ne peut pas respecter les conseils de base.
Pourtant, dès que c’est possible, j’évite d’en mettre. J’ai plusieurs raisons pour faire cela :
– les crèmes indices 50 bloquent tous les UV y compris ceux dont on a besoin pour produire la vitamine D
– ces crèmes sont nocives pour moi et elles sont des désastres écologiques.
–  il n’existe aucune preuve scientifique que les crèmes solaires protègent contre le mélanome…. (je vous encourage à lire l’article du Dr Bertrand Kiefer l’article complet ou cet autre article)
– les crèmes solaires donnent un faux sentiment de sécurité et favorisent ainsi l’apparition de coups de soleil !
La protection contre le soleil que je préfère ce sont bien entendu les gestes de base ! Ils sont plus contraignants mais plus efficaces …

Alors à vous de choisir la protection qui vous convient !

Vous pouvez aussi consulter nos articles pour un bronzage au top : 
les bronzés font de la resistance, pourquoi faire un gommage de la peau

 

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Comments are closed.