les composants de nos cosmétiques qu’il faut fuir

Tous les jours nous utilisons des produits cosmétiques. Je vais vous aider à lire la fameuse liste INCI. Vous voyez, la liste écrit en tout petit avec des noms incompréhensibles sur votre crème ? c’est elle !!!! Tous les ingrédients qui composent la crème sont notés dessus, par ordre décroissant d’importance dans la composition. C’est à dire que si l’INCI commence par Aqua, c’est que votre produit contient essentiellement de l’eau !
Et ce n’est pas parce que vous avez acheté votre produit en pharmacie ou acheté un produit naturel, bio…. qu’il ne contient pas de composants dangereux pour nous ou pour l’environnement.

Liste INCI d’un produit du commerce

Liste INCI d’un produit Dam’Zaza

Notre peau absorberait 2Kg de produits chimiques par an !!!! Actuellement 100 000 molécules n’ont pas été contrôlées. De plus les molécules sont contrôlées isolément, sans recherches sur les interactions entre les différentes molécules. Pour certaines molécules comme les perturbateurs endocriniens, le danger vient d’une exposition répétée à petites doses.
Pour simplifier, plus la liste INCI est longue et/ou si vous y voyez des grosses lettres (PEG, EDTA, MIT….), vous prenez des risques pour votre santé.

  • Les huiles minérales (pétrolatum, vaseline, paraffinum liquidum huile de paraffine, glycérine de synthèse, microcristallina, isohexadécane, isoparaffin, ceresin…) qui proviennent de la distillation du pétrole. Très bon marché, elles ne fournissent aucun nutriment, accusées de boucher les pores, de créer de l’acné et d’empêcher la peau de respirer. Elle pourraient être stockées dans l’organisme et endommager le foie ou entraîner une inflammation des valvules du cœur. Elles sont très utilisées dans la cosmétique classique en raison de leur usage facile et stable. Elles ont un bilan écologique désastreux !!!
  • Les alcools gras et solvants (Méthyl, Propyl, Caprylyl, alcohol, alcool cétylique, alcool Stéarique….) ils peuvent être irritants et sont polluants pour l’environnement.
  • Les silicones (dimethicone, cyclométhicone, cyclopentasiloxane, terminaisons en « one » ou « ane ») ils apportent une douceur et une « glisse » aux cosmétiques. Ils sont polluants car non biodégradables, partiellement occlusifs pour la peau et les cheveux regraissent beaucoup plus vite…
  • Les glycol (PEG polyéthylène de glycol, PPG polypropylène glycol, butylène glycol, laureth 7, ceteareth 20…) qui rendent la peau perméable et seraient susceptibles d’y faire pénétrer des corps étrangers. Ils favoriseraient boutons et points noirs. Ils sont obtenus à partir de chimie lourde, et très polluante avec usage de gaz toxiques.
  • Les agents moussants irritants : SLS (Sodium Lauryl Sulfate) et SLES (Sodium Laureth Sulfate), très irritants pour la peau, ils s’obtiennent à partir de manipulations très dangereuses (l’éthoxylation est une technique chimique faisant appel à l’oxyde d’éthylène, liquide hautement toxique qui a donné naissance à un gaz de combat). Ils seraient rapidement absorbés et retenus dans les yeux notamment, ils pourraient provoquer des cataractes et empêcher les yeux des enfants de se développer normalement.
  • Les EDTA (Ethylène-Diamino Trétra-Acétane) et son ersatz Etidronic Acid, sont classés irritants pour la peau, les yeux et les organes respiratoires par le système européen d’étiquetage des substances dangereuses (mais les cosmétiques n’entrent pas dans cette directive…). Ils sont difficilement biodégradables et peuvent même relâcher dans l’environnement des métaux lourds qui sont ensuite absorbés par les poissons et les animaux et remis dans la chaine alimentaire !
  • Les sels d’aluminium présents dans les déodorants anti-transpirants, outre les réactions allergiques ils sont de plus en plus suspectés dans certaines maladies neuro-dégénératives (Alzheimer,….)
  • Les libérateurs de formaldéhyde (quaternium 15 et 18, polyquaternium, DMDM hydantoin, chlorphenesin, methylisothiazolinone…) : ce sont des allergènes de contact majeur qui peuvent être cancérigènes
  • Les perturbateurs endocriniens (-siloxane, -meticone, triclosan, phenoxyethanol, BHA…). Ce sont des molécules qui perturbent notre système hormonal. L’OMS les reconnait comme une « menace mondiale » pour la santé ! On parle de plus en plus de risques de troubles de la fertilité, de cancers, de perturbation du développement neurologique, de maladies neuro-dégénératives causés par ces molécules !!! Mais les lobbys sont très forts : on en parle… mais on ne fait rien. Alors, à nous de ne plus cautionner… et donc de ne plus acheter

Nous n’avons listé que les principaux…

Vous comprenez maintenant la politique de Hestia quant au choix des produits Dam’Zaza : nous cherchons pour vous des produits sans molécules au noms bizarres… Chez Hestia les ingrédients sont le beurre de karité, l’huile d’olive, la cire d’abeille… des produits de base nobles et non trafiqués ! Cerise sur le gâteau : nous ne vous proposons que des produits faits à la main par des personnes que nous connaissons, des produits fabriqués dans la région. Hestia valorise les savoirs faire dont notre région est si riche !

 

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Comments are closed.