Faire sa lessive liquide

Ingrédients

50 g de Copeaux de savon à l’huile d’olive Dam’Zaza par litre d’eau, de l’eau chaude, un bidon de lessive liquide  de 3 ou 5 litres vide, 1 c. à soupe par litre d’eau de bicarbonate (évite les mauvaises odeurs du linge), 2 ou 3 petits cailloux  propres ou des billes de verre.

La recette de base

  • Mettre 150 g de copeaux de savon dans une bassine et ajouter un litre d’eau bouillante
  • Mélanger avec une cuillère en bois et laisser reposer pour laisser fondre les copeaux. Mélanger à nouveau ou mieux, mixer,  pour un mélange plus homogène.
  • Une fois le savon dissout, ajouter le bicarbonate et 1 litre d’eau chaude du robinet environ. Mélanger (ou mixer) à nouveau.  Versez dans le bidon à l’aide d’un entonnoir et introduire les cailloux ou les billes. Compléter avec de l’eau chaude du robinet.
  • Laisser refroidir. Quelques heures plus tard,  la lessive est prête, sous forme d’un gel, parfois un peu compact. Il suffira d’agiter le bidon pour que la lessive retrouve sa consistance liquide.

Comment l’utiliser

Dose : La dose moyenne à utiliser est de l’ordre de 10 cl, soit un ½ verre à moutarde par lessive de 5 kg, qui peut soit être versée dans le compartiment à lessive de votre lave-linge, soit dans une boule de lavage. Si votre eau est dure, il faudra en mettre davantage. Il faut chercher la quantité efficace, en fonction de l’eau mais aussi de la saleté du linge. Même si notre lessive n’est pas trop polluante, il est inutile d’en envoyer plus que nécessaire dans l’environnement. Et par ailleurs, en en mettant de trop, vous risquez d’encrasser vos textiles et votre machine.

Au sujet de la température : le lavage à 30 ° coûte moins cher en électricité. Mais il est beaucoup moins efficace et votre programme va devoir allonger considérablement le cycle de lavage, afin de compenser par un effet mécanique plus important. Bref, vous accentuez fortement l’usure de votre lave-linge et de votre linge.

D’un point de vue physico-chimique, pour détacher la saleté du linge il faut casser la liaison qui les lie l’un à l’autre… pour effectuer cela il faut un apport d’énergie (en gros il faut un grand coup de marteau pour casser une brique !). Soit vous apportez cette énergie sous forme thermique (eau chaude) et mécanique (balles de lavage)… soit vous vous rabattez sur une énergie chimique, autrement dit une lessive plus efficace / agressive.

Améliorer sa lessive

Premièrement, il est assez peu tensio-actif, ce qui est bien pour l’environnement mais qui veut dire aussi… qu’il lave un peu moins !  Mais on peut l’améliorer.

Prélavage des taches : avant lavage, imbiber les taches avec le Spray&Wash Jemako.

Boule de lavage : mettez 3 balles de tennis ou 3 grosses boules de caoutchouc avec le linge dans le tambour de la machine.  Ces boules, par un simple effet mécanique sur le linge, améliorent sensiblement le lavage. On en trouve de spécialement adaptées à cette tache, mais à 20, 30 voire 40 €. A ce prix là, ce sont plutôt des attrape-nigauds. Les balles de tennis les plus basiques conviennent assez bien.

Cristaux de soude pour remplacer les phosphates

Notre lessive lave assez bien lorsque l’eau utilisée est très « douce », autrement dit peu minéralisée. C’est le cas ici, en Limousin. Mais les eaux douces ne sont pas la majorité. Beaucoup de gens ont une eau « calcaire ». Or, les minéraux en solution ont tendance à précipiter en compagnie du détergeant. La lessive piégée par le processus ne joue plus son rôle lavant et le précipité s’incruste dans les fibres, encrassant le linge à la longue. Des traînées visibles se forment sur les vêtements et le tissu devient rêche.
C’est pourquoi toutes les lessives contiennent des anticalcaires, tels les trop fameux phosphates et phosphonates, qui éliminent le problème. Toutes, sauf la notre ! La solution : mélangez à votre lessive 1 c. à soupe à ½ verre à moutarde de cristaux de soude, selon la dureté de votre eau. Ces cristaux jouent efficacement le rôle dévolu habituellement aux phosphates. On trouve ce produit dans les rayons « lessives et/ou détergents » des hypermarchés.

Trempage

Utiliser le cycle de votre machine à laver en y ajoutant un « trempage ». En laissant tremper votre linge, vous permettez au produit de lessive de mieux pénétrer les fibres des tissus, d’enrober les saletés et de les détacher efficacement du tissu. Votre linge n’en sortira que plus propre.

Quelques petites améliorations supplémentaires

Le Lave plus doux, comme assouplissant

Quand le linge sèche, l’eau qu’il contenait s’évapore et laisse dans les tissus les minéraux qui s’y trouvaient dissous. Au bout de quelques lavages, le linge devient rêche et raide. Pour y remédier, le commerce propose des produits assouplissants, qui ne sont pas chers mais contiennent des ammoniums quaternaires, très polluants pour l’environnement. Il suffit, pour une lessive de 5 kg, de vider 1 ou 2 bouchons de Lave plus doux dans le bac réservé à l’assouplissant. Il est sans risque pour le linge et ne présente aucun danger pour l’environnement.
Ce qu’il ne faut surtout pas faire : mélanger du vinaigre blanc à la lessive, ni dans le flacon, ni même dans le bac à lessive du lave-linge. Le vinaigre blanc est un acide qui va s’attaquer au savon. Au bout de quelques temps vous n’aurez plus du tout de vinaigre et une partie de votre lessive aura disparu aussi, transformée en sels qui n’ont aucun intérêt pour le lavage.

Le Lave plus blanc, pour éviter que le linge ne jaunisse

En parcourant les forums vous constaterez que nombre d’utilisateurs de lessive aux copeaux de savon se plaignent de voir leur linge se ternir et même le blanc devenir un peu jaunâtre. Pour éviter ça, il faut ajouter du Lave plus Blanc à la lessive, efficace et inoffensif pour l’environnement. De plus, l’efficacité du lavage est nettement améliorée sur les taches d’origine organique : sang, thé, café, fruits, sauce…

Utilisation : pour éviter que le linge ne jaunisse, verser une cuillerée à soupe directement dans le tambour de la machine, avec le linge (ce qui représente environ 100 lavages pour un sachet de 1kg). Pour enlever des taches tenaces : doubler la dose. Attention sur le linge de couleur. En principe les pigments utilisés pour les vêtements résistent bien. Mais je ne garantie rien pour les produits chinois à très bas prix qu’on trouve dans les magasins de hard discount textile. Pour la température, l’efficacité est correcte à 40 ° et parfaite à 60 °.

Pour les autres utilisations du Lave plus blanc, voir l’article dédié

Encre bleue comme azurant

« Plus blanc que blanc, c’est quoi comme couleur ? » demandait Coluche. « C’est blanc bleuté » pourraient répondre les chimistes. C’est pourquoi les industriels n’ont pas hésité à mettre des azurants dans les lessives, avec pour résultat la sensation que le linge est plus lumineux, le blanc plus blanc, les couleurs plus vives. Mais les azurants ont un gros défaut : peu biodégradables, ils sont très nocifs pour l’environnement.

Pour obtenir à peu de frais un effet assez proche des azurants, il y a néanmoins une alternative simple et peu coûteuse : mettre un peu d’encre de stylo à plume. Les cartouches peuvent convenir mais ne sont pas très adaptées. Mieux vaut acheter un flacon d’encre bleue chez un papetier (autour de 6 à 7 € le flacon de 50 ml d’encre de marque), ce qui sera plus pratique est moins coûteux. Utilisation pour une lessive de 5 kg, mettre 8 grosses gouttes d’encre avec la lessive.
Attention ! N’utilisez que de l’encre pour stylo plume. N’allez surtout pas mettre de l’encre de chine sur votre linge !

Parfumer aux huiles essentielles ?

Ça ne fait pas de mal, bien qu’il y ait  un petit risque d’allergie. Ça sentira bon quand vous sortirez le linge du tambour mais plus rien une fois le linge sec. Les parfums des lessives du commerce continuent, eux, à exhaler leur odeur quand le linge a séché. Mais ces additifs sont nocifs pour l’environnement et augmentent fortement les risques d’allergie.

Éviter de boucher vos tuyauteries

Il y a un petit risque que votre lave-linge ou vos tuyauteries d’eaux usées s’encrassent avec des dépôts de savon solidifié si vous n’utilisez pas correctement la lessive. Mais c’est facile à éviter :

–  ne pas surdoser la lessive
–  laver de préférence à 60°C dès que c’est possible
–  de temps à autre, faire bouillir un peu de linge très sale, des draps, des torchons… A 90°C, le nettoyage des tuyauteries est assuré. De plus vous désinfectez votre machine et vous en prolongez la durée de vie (il est plus écologique et économique de faire une fois par mois une machine à 90 °C que de changer de machine !)
– deux fois par an, on lance sa machine, à vide – à 90°C – sans lessive mais avec du vinaigre blanc (½ litre que l’on verse directement dans le tambour) et en désactivant la phase d’essorage qui, bien sûr, serait totalement superflue… Cela permet de désinfecter la machine à laver et d’éliminer les résidus de savons et de calcaire qui auraient pu s’installer.

En conclusion

Moyennant un petit effort, nous pouvons obtenir une lessive très peu coûteuse, hypoallergénique, absolument inoffensive pour la peau et peu nocive pour l’environnement. Avec les petits perfectionnements dont nous avons parlé, son efficacité sera  meilleure que les lessives premier prix du commerce.

Un commentaire qu’on entend souvent : « La lessive au savon de Marseille, c’est naturel, donc c’est bon pour l’environnement ! » Je suis toujours agacée par ce genre de remarque. Notre lessive est comme toutes les autres : elle pollue ! Tous les détergents finissent par se retrouver, à un moment ou à un autre, dans l’eau des rivières dont ils diminuent la teneur en oxygène ; ils favorisent également la solubilisation de substances toxiques, qui deviennent ainsi beaucoup plus dangereuses pour l’environnement aquatique… Il est vrai que notre lessive est moins mauvaise que les produits du commerce, parce que sa biodégradabilité est excellente, parce que les cristaux de soude sont moins nocifs que les agents anticalcaires des lessives du commerce. Et enfin parce qu’elle est dépourvue de ces nombreux additifs que sont les azurants, enzymes, conservateurs, parfums et colorants qu’on trouve dans la plupart des produits de grandes marques. Mais la lessive la plus écologique est celle que l’on ne fait pas….

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Comments are closed.