Au fil de la Lavande

Une période un peu plus grise arrive ?
Mettons un zeste de bonne humeur dans notre vie !

Nous vous proposons de découvrir nos produits à la lavande à travers une offre très spéciale !

 

 

• Au fil de la lavande contient :
Savon Douceur d’été, pain de 100g
Lotion douceur d’été, spray de 125 ml
Lave plus doux Lavande, flacon de 500ml
Za’tmosphère Équilibre, brumisateur 200ml
Huile essentielle Équilibre, flacon de 10 ml
Diffuseur d’huile essentielle, 1 pièce

Ref 9OL16 : 46.50€   37,50 € soit 9 € d’économie !

 

Le saviez vous ?

La lavande est antiseptique et cicatrisante, elle calme les démangeaisons. Elle amène équilibre et harmonie, elle favorise l’inspiration et est antiparasitaire.
La lavande est présente dans les produits Dam’Zaza suivants : Savon Douceur d’été, Savon à raser, Lotion Douceur d’été, Lave plus doux Lavande, Za’tmosphère Équilibre, Huile essentielle Équilibre

Acné : laver le visage avec le savon Douceur d’été puis passer la Lotion Douceur d’été (le pad de nettoyage visage est idéal pour compléter l’action de ces deux produits !). Le soir, appliquer l’Oléolat Le sauveur et masser doucement jusqu’à pénétration du produit, en insistant sur les zones à bouton.

Couperose, psoriasis, prurit, eczema, démangeaisons : laver la peau avec le Savon Douceur d’été puis passer la Lotion Douceur d’été (le gant pour les soins du corps est idéal pour compléter l’action de ces deux produits !). On peut ajouter quelques gouttes d’huile essentielle Équilibre dans le Lait pour le corps neutre.

Piqûres d’insectes : vaporiser un peu de Lotion Douceur d’été sur les piqûres pour calmer les démangeaisons !

Feu du rasoir : utiliser le Savon à raser et le blaireau puis appliquer l’Onguent Mojito.

Poux : en cas d’infestation, vaporiser la Lotion Douceur d’été sur les cheveux et laisser reposer avant de rincer. En préventif, pulvériser tous les jours un peu de Lotion derrière les oreilles et sur la nuque. Compléter l’action de la Lotion par le Shampoing Infinitif et le Repousse les insectes.

Troubles du sommeil : vaporiser Za’tmosphère Équilibre sur la taie d’oreiller et dans la chambre

Anxiété, stresse, état dépressif : faire un bain ou un bain de pieds en ajoutant à l’eau 10 gouttes d’Huile essentielle Équilibre. Compléter par quelques gouttes d’Huile sur le diffuseur et 1 ou 2 gouttes sur l’intérieur des poignets (bien masser pour faire pénétrer). Pensez aussi à la Fleur d’O Zen !

Rhumes et autres microbes hivernaux : pulvériser Za’tmosphère Équilibre dans les pièces à vivre. Compléter par quelques gouttes d’Huile essentielle Équilibre sur le diffuseur (l’action de la lavande est renforcée par le Patchouli, anti-infectieux et antiseptique)

Besoin d’un zeste de bonne humeur dans la maison : verser un peu de Lave plus doux sur votre Fibre pour le nettoyage du sol. Après avoir nettoyé votre sol, verser quelques gouttes d’Huile essentielle Équilibre sur le diffuseur et vaporiser un peu de Za’tmosphère Équilibre dans votre pièce. Effet relaxant garanti ! En plus, la Lavande est désinfectante …

Demandez à votre conseill(er)e habituelle, elle se fera un plaisir de vous conseiller et de vous donner d’autres astuces.

 

Les conseils que vous trouvez sur ce site ne sont pas des conseils médicaux. Ils sont issus de recherches sur internet et dans des livres spécialisés. En cas de problème important, consultez votre médecin !
Posted in Uncategorized | Commentaires fermés

les composants de nos cosmétiques qu’il faut fuir

Tous les jours nous utilisons des produits cosmétiques. Je vais vous aider à lire la fameuse liste INCI. Vous voyez, la liste écrit en tout petit avec des noms incompréhensibles sur votre crème ? c’est elle !!!! Tous les ingrédients qui composent la crème sont notés dessus, par ordre décroissant d’importance dans la composition. C’est à dire que si l’INCI commence par Aqua, c’est que votre produit contient essentiellement de l’eau !
Et ce n’est pas parce que vous avez acheté votre produit en pharmacie ou acheté un produit naturel, bio…. qu’il ne contient pas de composants dangereux pour nous ou pour l’environnement.

Liste INCI d’un produit du commerce

Liste INCI d’un produit Dam’Zaza

Notre peau absorberait 2Kg de produits chimiques par an !!!! Actuellement 100 000 molécules n’ont pas été contrôlées. De plus les molécules sont contrôlées isolément, sans recherches sur les interactions entre les différentes molécules. Pour certaines molécules comme les perturbateurs endocriniens, le danger vient d’une exposition répétée à petites doses.
Pour simplifier, plus la liste INCI est longue et/ou si vous y voyez des grosses lettres (PEG, EDTA, MIT….), vous prenez des risques pour votre santé.

  • Les huiles minérales (pétrolatum, vaseline, paraffinum liquidum huile de paraffine, glycérine de synthèse, microcristallina, isohexadécane, isoparaffin, ceresin…) qui proviennent de la distillation du pétrole. Très bon marché, elles ne fournissent aucun nutriment, accusées de boucher les pores, de créer de l’acné et d’empêcher la peau de respirer. Elle pourraient être stockées dans l’organisme et endommager le foie ou entraîner une inflammation des valvules du cœur. Elles sont très utilisées dans la cosmétique classique en raison de leur usage facile et stable. Elles ont un bilan écologique désastreux !!!
  • Les alcools gras et solvants (Méthyl, Propyl, Caprylyl, alcohol, alcool cétylique, alcool Stéarique….) ils peuvent être irritants et sont polluants pour l’environnement.
  • Les silicones (dimethicone, cyclométhicone, cyclopentasiloxane, terminaisons en « one » ou « ane ») ils apportent une douceur et une « glisse » aux cosmétiques. Ils sont polluants car non biodégradables, partiellement occlusifs pour la peau et les cheveux regraissent beaucoup plus vite…
  • Les glycol (PEG polyéthylène de glycol, PPG polypropylène glycol, butylène glycol, laureth 7, ceteareth 20…) qui rendent la peau perméable et seraient susceptibles d’y faire pénétrer des corps étrangers. Ils favoriseraient boutons et points noirs. Ils sont obtenus à partir de chimie lourde, et très polluante avec usage de gaz toxiques.
  • Les agents moussants irritants : SLS (Sodium Lauryl Sulfate) et SLES (Sodium Laureth Sulfate), très irritants pour la peau, ils s’obtiennent à partir de manipulations très dangereuses (l’éthoxylation est une technique chimique faisant appel à l’oxyde d’éthylène, liquide hautement toxique qui a donné naissance à un gaz de combat). Ils seraient rapidement absorbés et retenus dans les yeux notamment, ils pourraient provoquer des cataractes et empêcher les yeux des enfants de se développer normalement.
  • Les EDTA (Ethylène-Diamino Trétra-Acétane) et son ersatz Etidronic Acid, sont classés irritants pour la peau, les yeux et les organes respiratoires par le système européen d’étiquetage des substances dangereuses (mais les cosmétiques n’entrent pas dans cette directive…). Ils sont difficilement biodégradables et peuvent même relâcher dans l’environnement des métaux lourds qui sont ensuite absorbés par les poissons et les animaux et remis dans la chaine alimentaire !
  • Les sels d’aluminium présents dans les déodorants anti-transpirants, outre les réactions allergiques ils sont de plus en plus suspectés dans certaines maladies neuro-dégénératives (Alzheimer,….)
  • Les libérateurs de formaldéhyde (quaternium 15 et 18, polyquaternium, DMDM hydantoin, chlorphenesin, methylisothiazolinone…) : ce sont des allergènes de contact majeur qui peuvent être cancérigènes
  • Les perturbateurs endocriniens (-siloxane, -meticone, triclosan, phenoxyethanol, BHA…). Ce sont des molécules qui perturbent notre système hormonal. L’OMS les reconnait comme une « menace mondiale » pour la santé ! On parle de plus en plus de risques de troubles de la fertilité, de cancers, de perturbation du développement neurologique, de maladies neuro-dégénératives causés par ces molécules !!! Mais les lobbys sont très forts : on en parle… mais on ne fait rien. Alors, à nous de ne plus cautionner… et donc de ne plus acheter

Nous n’avons listé que les principaux…

Vous comprenez maintenant la politique de Hestia quant au choix des produits Dam’Zaza : nous cherchons pour vous des produits sans molécules au noms bizarres… Chez Hestia les ingrédients sont le beurre de karité, l’huile d’olive, la cire d’abeille… des produits de base nobles et non trafiqués ! Cerise sur le gâteau : nous ne vous proposons que des produits faits à la main par des personnes que nous connaissons, des produits fabriqués dans la région. Hestia valorise les savoirs faire dont notre région est si riche !

 

Posted in Uncategorized | Commentaires fermés

Ciel ! Mon maillot de bain…

Bientôt l’été et ses petites robes moulantes, ses maillots de bain… et vous avez envie de perdre quelques kilos ? Nous pouvons vous y aider !

Je ne vais pas vous parler de régime, c’est le seul traitement inefficace à 99 % ! Juste quelques idées très simple pour vous accompagner

Des plantes pour une cure d’amincissement parfumée

Dam’Zaza a trouvé pour vous des plantes d’une efficacité redoutable. C’est Fleur d’O Poids plume ! Fleur d’O Poids plume est une synergie d’hydrolats, fabriqué en Limousin. Les différentes plantes qui le composent resserrent les tissus cutanés, stimulent la circulation sanguine et lymphatique, drainent les toxines, facilitent l’élimination de l’eau, limitent les fringales et les sautes d’humeur. Il suffit d’en prendre 1 ou 2 c. à soupe tous les jours (seul ou avec un peu d’eau ou de jus de fruit).

Faites votre crème amincissante au café

C’est tellement simple à faire et tellement efficace ! En plus c’est économique et c’est du recyclage… Le café est un destructeur de graisse reconnu.
Mélanger 2 c. à soupe de Lait pour le corps Dam’Zaza et 4 c. à soupe de marc de café (celui que vous avez utilisé pour votre petit café du matin). Mettez-vous dans la douche ou la baignoire pour ne pas salir votre sol… et appliquez le mélange en couche homogène sur les zones à traiter puis enfilez un short en lycra bien serré (c’est plus écologique et économique que les feuilles de plastique alimentaire). Laisser reposer au moins 1 heure puis retournez à la douche. Retirer votre lycra et masser les zones traitées en « pétrissant » les chairs avec les doigts, en allant du bas de la zone à traiter vers le haut. Complétez par un massage vigoureux avec le gant pour les soins du corps Jemako. Prenez ensuite une douche tiède et terminez si possible à l’eau froide. Ce massage au café est à faire si possible 2 fois par semaine.

Petit massage quotidien pour raffermir la peau

Étalez une noisette d’Onguent Mojito Dam’Zaza sur la zone à traiter et faites pénétrer en faisant des mouvements circulaires vigoureux. Cela va raffermir la peau, éviter les vergetures et apaiser corps et esprit ! Ces massages sont à faire deux fois par jour pour une meilleurs efficacité.

 

Pour maitriser l’appétit, les huiles essentielles

Respirez les huiles essentielles « Jardin de lumière » 6 fois par jour ainsi que quelques minutes avant le repas pour réguler l’appétit et éviter les fringales. C’est aussi un mélange positivant qui aide à garder le moral !

 

 

Pour vous aider à boire, une recette de thé vert parfumé

Mélangez 1 c. à soupe de thé vert (brule graisse), 1 c. à café de cannelle (coupe faim), 3 cm de racine fraiche de gingembre râpé (redonne du tonus), 2 citrons en rondelles (aide au déstockage des graisses). Verser sur le mélange 2 l d’eau bouillante, laisser infuser 30 min puis filtrer (vous pouvez le faire la veille pour le lendemain). Buvez 1 grand verre de cette infusion au réveil, 20 minutes avant les repas et tout au long de la journée (éviter d’en boire après le repas du soir, il peut énerver…).

 Et pour peaufiner le tout, un bain !

Mélangez 6 c. à soupe de gros sel de Guérande, 2 c. à soupe d’huile d’olive et 100 gouttes d’huiles essentielles « Jardin de lumière » Dam’Zaza (soit environ 5 ml ou 1 c. à café). Mettez ce sel de bain Jardin de lumière dans un pot en verre pour le conserver. L’huile essentielle de citron aide au déstockage des graisses, le pamplemousse raffermit la peau et régule l’appétit. Le tout donne un bain « bonne humeur » ! Faites fondre une poignée du mélange pour un bain. Si vous n’avez pas de baignoire, vous pouvez faire un bain de pieds (il faut avoir de l’eau jusqu’au dessus des malléoles) avec 1 c. à soupe de sel de bains Jardin de lumière.

 Et pour finir, les conseils d’usage

- vous ne pourrez perdre vos quelques centimètres que si vous êtes régulier(e) : pas question de s’arrêter tous les 4 matins !
- combinez plusieurs techniques, vous aurez plus de chances de succès
- donnez-vous un objectif (atteignable !) et allez jusqu’au bout
- gardez votre bonne humeur : cela aide à bouger et à manger moins… et c’est plus agréable !
- mangez moins…
- bougez plus : 2 fois par semaine mais en douceur
- buvez au moins 1,5 l d’eau.

Quelles sont les conditions pour que ça marche ?

La régularité : les pros sont formels, inutile de démarrer par deux massages, d’arrêter, puis de reprendre le mois suivant. L’idéal ? Deux séances minimum par semaine. Et si vous commencez à voir un résultat à partir de la cinquième, il en faut souvent une dizaine, et plus en cas de cellulite ancienne et fibrosée. « C’est comme le sport, explique la kiné Odile Vilain. Une séance par semaine, c’est de l’entretien, mais, pour une amélioration de la silhouette, il en faut deux… »

Et n’oubliez surtout pas

On ne grossit pas, on augmente sa surface de caresses !
Notre embonpoint, c’est notre générosité naturelle !

Posted in Uncategorized | Commentaires fermés

gel douche = liquide vaisselle ?

Vous laveriez-vous le visage, le corps, les cheveux avec du liquide vaisselle ?

C’est pourtant ce que vous faites tous les jours sans le savoir !

Derrière ce titre  se cache une vérité qui pour être démontrée n’a besoin que d’une simple lecture de la liste des ingrédients des divers produits se trouvant dans votre cuisine et votre salle de bain.

Avant d’attaquer notre démonstration, il faut signaler que les liquides vaisselles ne sont pas soumis au mêmes obligations légales en matière d’étiquetage que les savons, les gels douche ou les shampoings.

- Les premiers (les liquides vaisselle) étant considérés comme de simples détergents, la réglementation leur impose seulement d’indiquer le type et les pourcentages d’agents tensioactifs (agents lavants synthétiques) employés du genre : 5% ou plus, mais moins de 15 % d’agents de surface anioniques, liste illisible donc pour les consommateurs, étonnant flou artistique pour un des produits entrant quotidiennement en contact avec les mains donc la peau.

- Les seconds (savons, gels douche etc…) sont considérés comme des cosmétiques, ils ont donc l’obligation d’afficher la liste des ingrédients sur les emballages et/ou flacons.

Alors, quelle peut donc être la différence entre votre liquide vaisselle portant la mention « ultra-dégraissant » et votre gel douche préféré ? AUCUNE ! Oui je sais, c’est violent…

Démonstration :

En quoi sont ils tous identiques ? Simple, c’est la même composition de base, de l’eau et un ou plusieurs agents de lavage (tensioactifs ultra-dégraissants et reconnus comme irritants) des surfactants pétrochimiques répondant aux doux noms de SLS (Sodium Laureth Sulfate ou Sodium Lauryl Sulfate). Suivent les conservateurs, les colorants et les parfums synthétiques.

Des compositions identiques donc avec simplement des textures des couleurs et des odeurs différentes selon les usages.

Voici pour la démonstration les 6 premiers ingrédients donc les plus importants en terme de quantité entrant dans la composition de 3 produits standards :

touslesmemes
Rappelons que les ingrédients sont classés selon l’importance de leur présence dans le produit. Donc les deux ingrédients majoritaires de ces trois produits sont l’eau (AQUA) et le même tensioactif pétrochimique irritant (SODIUM LAURETH SULFATE). Ces trois produits ont donc en commun le même agent nettoyant.

Édifiant non ?

C’est pourtant la triste et stricte vérité, les industriels qui fabriquent des produits d’hygiènes nous prennent pour des « gogos » depuis des décennies. Ils ont, à partir du seul et même produit composé d’eau et de Sodium Laureth Sulfate fabriqué et segmenté des dizaines de produits ou seuls changent les étiquettes et le discours autour d’un ingrédient ou d’un principe actif représentant souvent 1% du produit. Exemple en haut : A la framboise de la vallée du Rhône… ;-)

Alors oui, tous ceux d’entre nous qui se lavent avec des produits liquides sont en droit de poser la question :

Est-ce que toute ma famille, bébé y compris se lave avec du « Paic Citron » ?

Et ben oui, il y a de fortes chances :-(

 

 

Quelles sont les alternatives ?

Du savon, du savon et encore du savon bien entendu et de préférence doux, surgras et à froid, mais pour tous ceux qui ne peuvent se passer de produits liquides, apprendre à lire la liste des ingrédients (INCI) est presque devenu une obligation pour différencier le « cracra » du moins « cracra » et du pas « cracra » du tout. Préférez toujours des produits liquides proposant des alternatives aux tensioactifs pétrochimiques trop agressifs et irritants, et privilégiez plutôt des tensioactifs plus doux comme par exemple les « Glucoside » et les « Glutamate » : Coco Glucoside ou Lauryl Glucoside, Sodium Cocoyl Glutamate…

Et puis, pour conclure, attention, les flacons de tous ces produits liquides sont difficiles à recycler et génèrent beaucoup de pollution et de dépenses énergétiques lors de leurs fabrication.

D’après un article de F. Peiffer
Posted in Uncategorized | Commentaires fermés

Les hydrolats

Nous vous avons trouvé des pépites !
Ce sont des hydrolats d’une qualité exceptionnelle, fabriqués entièrement à la main, en limousin. Mais d’abord, qu’est-ce qu’un hydrolat ?

Un hydrolat est un extrait de plante obtenu par entraînement à la vapeur. Font partie des hydrolats, les eaux florales, obtenues à partir des fleurs comme l’eau de rose.
La vapeur, en traversant la plante dans l’alambic, se charge des composés aromatiques de l’huile essentielle contenue dans la plante. Cette vapeur les entraîne ainsi à travers le col de cygne puis dans le serpentin. Tous les composés volatiles se condensent ensuite pour donner l’hydrolat. L’hydrolat obtenu est composé d’eau, d’une petite quantité de principes aromatiques, d’oligo-éléments et de principes actifs solubles dans l’eau. Il est l’outil d’une « aromathérapie douce » qui convient aussi aux enfants, aux femmes enceintes et même aux animaux.

Ce sont les Fleurs d’O Dam’Zaza. Ils sont tous, sans exception, issus de l’agriculture biologique. Le travail de fabrication très soigneux garanti des hydrolats bien chargés de principes actifs et qui restent stables lorsque le flacon est conservé bien fermé, à l’abri de la chaleur et de la lumière.

Notre producteur est un jeune couple qui s’est installé dans la campagne pour vivre de sa passion. Ils font tout eux-même : ils cultivent, ils cueillent, ils font sécher les plantes puis ils fabriquent les hydrolats. Rendez-vous compte : il faut 1 kg de plante pour faire 1 l d’hydrolat ! Nous sommes allé les voir et nous avons testé leurs produits avant de vous les proposer. Avis unanime : nous devons les aider ! Comme nous, faites leur confiance, leurs produits et leur démarche sont exceptionnels !

Les Fleurs d’O peuvent être consommés comme boisson d’agrément, à raison d’1 c. à soupe dans un verre de liquide chaud ou froid (eau, jus de fruit, thé…). Il existe de multiples potentialités dans le domaine culinaire.
Ils sont aussi très prisés en aromathérapie : ils possèdent les mêmes fonctions que les huiles essentielles, sans en avoir les inconvénients… Attention : ce ne sont pas des médicaments. Si les symptômes persistent, consultez votre médecin.
Vous trouverez les hydrolats Dam’Zaza ici, sous le nom de Fleurs d’O, dans Zam’Fait du bien ICI

Posted in Uncategorized | Commentaires fermés

Happy Days !

Que le chemin de l’année 2016
soit parsemé d’éclats de joie
et de pétales de plaisir.
Qu’il soit éclairé par l’étincelle de l’amour
et la lumière de l’amitié.

Bonne et heureuse année 2016 !

 

Pour vous remercier de votre fidélité et de la confiance que vous nous apportez,
nous vous avons réservé une surprise :

Les Happy Days

Pour bien commencer l’année :

10 % de réduction*
sur toute la gamme Dam’Zaza !

 

♥ Et ce n’est pas un cadeau ♥
♥ mais 2 cadeaux que nous vous offrons ! ♥

Pour toute commande de plus de 120 €**
recevez en cadeau
le nouveaux baume à lèvres !

*Offre valable du 1er au 9 janvier 2016
** pour toute commande de produits Hestia dont au moins un produit Dam’Zaza, prix après réduction
 

Contactez nous !

Posted in Uncategorized | Commentaires fermés

Conseils d’utilisation

Vous désirez profiter pleinement de vos produits Hestia ? Pour savoir ce que l’on peut faire avec le DuoPad vert ou avec le Lave plus blanc, suivez nos conseils pratiques et astuces pour vous simplifier la vie !

La maison
Les soins du corps
La voiture

Et n’oubliez pas : si vous avez une question, n’hésitez pas à nous contacter, nous vous répondrons avec plaisir !

Posted in Uncategorized | Commentaires fermés

Faire sa lessive liquide

Ingrédients

50 g de Copeaux de savon à l’huile d’olive Dam’Zaza par litre d’eau, de l’eau chaude, un bidon de lessive liquide  de 3 ou 5 litres vide, 1 c. à soupe par litre d’eau de bicarbonate (évite les mauvaises odeurs du linge), 2 ou 3 petits cailloux  propres ou des billes de verre.

La recette de base

  • Mettre 150 g de copeaux de savon dans une bassine et ajouter un litre d’eau bouillante
  • Mélanger avec une cuillère en bois et laisser reposer pour laisser fondre les copeaux. Mélanger à nouveau ou mieux, mixer,  pour un mélange plus homogène.
  • Une fois le savon dissout, ajouter le bicarbonate et 1 litre d’eau chaude du robinet environ. Mélanger (ou mixer) à nouveau.  Versez dans le bidon à l’aide d’un entonnoir et introduire les cailloux ou les billes. Compléter avec de l’eau chaude du robinet.
  • Laisser refroidir. Quelques heures plus tard,  la lessive est prête, sous forme d’un gel, parfois un peu compact. Il suffira d’agiter le bidon pour que la lessive retrouve sa consistance liquide.

Comment l’utiliser

Dose : La dose moyenne à utiliser est de l’ordre de 10 cl, soit un ½ verre à moutarde par lessive de 5 kg, qui peut soit être versée dans le compartiment à lessive de votre lave-linge, soit dans une boule de lavage. Si votre eau est dure, il faudra en mettre davantage. Il faut chercher la quantité efficace, en fonction de l’eau mais aussi de la saleté du linge. Même si notre lessive n’est pas trop polluante, il est inutile d’en envoyer plus que nécessaire dans l’environnement. Et par ailleurs, en en mettant de trop, vous risquez d’encrasser vos textiles et votre machine.

Au sujet de la température : le lavage à 30 ° coûte moins cher en électricité. Mais il est beaucoup moins efficace et votre programme va devoir allonger considérablement le cycle de lavage, afin de compenser par un effet mécanique plus important. Bref, vous accentuez fortement l’usure de votre lave-linge et de votre linge.

D’un point de vue physico-chimique, pour détacher la saleté du linge il faut casser la liaison qui les lie l’un à l’autre… pour effectuer cela il faut un apport d’énergie (en gros il faut un grand coup de marteau pour casser une brique !). Soit vous apportez cette énergie sous forme thermique (eau chaude) et mécanique (balles de lavage)… soit vous vous rabattez sur une énergie chimique, autrement dit une lessive plus efficace / agressive.

Améliorer sa lessive

Premièrement, il est assez peu tensio-actif, ce qui est bien pour l’environnement mais qui veut dire aussi… qu’il lave un peu moins !  Mais on peut l’améliorer.

Prélavage des taches : avant lavage, imbiber les taches avec le Spray&Wash Jemako.

Boule de lavage : mettez 3 balles de tennis ou 3 grosses boules de caoutchouc avec le linge dans le tambour de la machine.  Ces boules, par un simple effet mécanique sur le linge, améliorent sensiblement le lavage. On en trouve de spécialement adaptées à cette tache, mais à 20, 30 voire 40 €. A ce prix là, ce sont plutôt des attrape-nigauds. Les balles de tennis les plus basiques conviennent assez bien.

Cristaux de soude pour remplacer les phosphates

Notre lessive lave assez bien lorsque l’eau utilisée est très « douce », autrement dit peu minéralisée. C’est le cas ici, en Limousin. Mais les eaux douces ne sont pas la majorité. Beaucoup de gens ont une eau « calcaire ». Or, les minéraux en solution ont tendance à précipiter en compagnie du détergeant. La lessive piégée par le processus ne joue plus son rôle lavant et le précipité s’incruste dans les fibres, encrassant le linge à la longue. Des traînées visibles se forment sur les vêtements et le tissu devient rêche.
C’est pourquoi toutes les lessives contiennent des anticalcaires, tels les trop fameux phosphates et phosphonates, qui éliminent le problème. Toutes, sauf la notre ! La solution : mélangez à votre lessive 1 c. à soupe à ½ verre à moutarde de cristaux de soude, selon la dureté de votre eau. Ces cristaux jouent efficacement le rôle dévolu habituellement aux phosphates. On trouve ce produit dans les rayons « lessives et/ou détergents » des hypermarchés.

Trempage

Utiliser le cycle de votre machine à laver en y ajoutant un « trempage ». En laissant tremper votre linge, vous permettez au produit de lessive de mieux pénétrer les fibres des tissus, d’enrober les saletés et de les détacher efficacement du tissu. Votre linge n’en sortira que plus propre.

Quelques petites améliorations supplémentaires

Le Lave plus doux, comme assouplissant

Quand le linge sèche, l’eau qu’il contenait s’évapore et laisse dans les tissus les minéraux qui s’y trouvaient dissous. Au bout de quelques lavages, le linge devient rêche et raide. Pour y remédier, le commerce propose des produits assouplissants, qui ne sont pas chers mais contiennent des ammoniums quaternaires, très polluants pour l’environnement. Il suffit, pour une lessive de 5 kg, de vider 1 ou 2 bouchons de Lave plus doux dans le bac réservé à l’assouplissant. Il est sans risque pour le linge et ne présente aucun danger pour l’environnement.
Ce qu’il ne faut surtout pas faire : mélanger du vinaigre blanc à la lessive, ni dans le flacon, ni même dans le bac à lessive du lave-linge. Le vinaigre blanc est un acide qui va s’attaquer au savon. Au bout de quelques temps vous n’aurez plus du tout de vinaigre et une partie de votre lessive aura disparu aussi, transformée en sels qui n’ont aucun intérêt pour le lavage.

Le Lave plus blanc, pour éviter que le linge ne jaunisse

En parcourant les forums vous constaterez que nombre d’utilisateurs de lessive aux copeaux de savon se plaignent de voir leur linge se ternir et même le blanc devenir un peu jaunâtre. Pour éviter ça, il faut ajouter du Lave plus Blanc à la lessive, efficace et inoffensif pour l’environnement. De plus, l’efficacité du lavage est nettement améliorée sur les taches d’origine organique : sang, thé, café, fruits, sauce…

Utilisation : pour éviter que le linge ne jaunisse, verser une cuillerée à soupe directement dans le tambour de la machine, avec le linge (ce qui représente environ 100 lavages pour un sachet de 1kg). Pour enlever des taches tenaces : doubler la dose. Attention sur le linge de couleur. En principe les pigments utilisés pour les vêtements résistent bien. Mais je ne garantie rien pour les produits chinois à très bas prix qu’on trouve dans les magasins de hard discount textile. Pour la température, l’efficacité est correcte à 40 ° et parfaite à 60 °.

Pour les autres utilisations du Lave plus blanc, voir l’article dédié

Encre bleue comme azurant

« Plus blanc que blanc, c’est quoi comme couleur ? » demandait Coluche. « C’est blanc bleuté » pourraient répondre les chimistes. C’est pourquoi les industriels n’ont pas hésité à mettre des azurants dans les lessives, avec pour résultat la sensation que le linge est plus lumineux, le blanc plus blanc, les couleurs plus vives. Mais les azurants ont un gros défaut : peu biodégradables, ils sont très nocifs pour l’environnement.

Pour obtenir à peu de frais un effet assez proche des azurants, il y a néanmoins une alternative simple et peu coûteuse : mettre un peu d’encre de stylo à plume. Les cartouches peuvent convenir mais ne sont pas très adaptées. Mieux vaut acheter un flacon d’encre bleue chez un papetier (autour de 6 à 7 € le flacon de 50 ml d’encre de marque), ce qui sera plus pratique est moins coûteux. Utilisation pour une lessive de 5 kg, mettre 8 grosses gouttes d’encre avec la lessive.
Attention ! N’utilisez que de l’encre pour stylo plume. N’allez surtout pas mettre de l’encre de chine sur votre linge !

Parfumer aux huiles essentielles ?

Ça ne fait pas de mal, bien qu’il y ait  un petit risque d’allergie. Ça sentira bon quand vous sortirez le linge du tambour mais plus rien une fois le linge sec. Les parfums des lessives du commerce continuent, eux, à exhaler leur odeur quand le linge a séché. Mais ces additifs sont nocifs pour l’environnement et augmentent fortement les risques d’allergie.

Éviter de boucher vos tuyauteries

Il y a un petit risque que votre lave-linge ou vos tuyauteries d’eaux usées s’encrassent avec des dépôts de savon solidifié si vous n’utilisez pas correctement la lessive. Mais c’est facile à éviter :

-  ne pas surdoser la lessive
-  laver de préférence à 60°C dès que c’est possible
-  de temps à autre, faire bouillir un peu de linge très sale, des draps, des torchons… A 90°C, le nettoyage des tuyauteries est assuré. De plus vous désinfectez votre machine et vous en prolongez la durée de vie (il est plus écologique et économique de faire une fois par mois une machine à 90 °C que de changer de machine !)
- deux fois par an, on lance sa machine, à vide – à 90°C – sans lessive mais avec du vinaigre blanc (½ litre que l’on verse directement dans le tambour) et en désactivant la phase d’essorage qui, bien sûr, serait totalement superflue… Cela permet de désinfecter la machine à laver et d’éliminer les résidus de savons et de calcaire qui auraient pu s’installer.

En conclusion

Moyennant un petit effort, nous pouvons obtenir une lessive très peu coûteuse, hypoallergénique, absolument inoffensive pour la peau et peu nocive pour l’environnement. Avec les petits perfectionnements dont nous avons parlé, son efficacité sera  meilleure que les lessives premier prix du commerce.

Un commentaire qu’on entend souvent : « La lessive au savon de Marseille, c’est naturel, donc c’est bon pour l’environnement ! » Je suis toujours agacée par ce genre de remarque. Notre lessive est comme toutes les autres : elle pollue ! Tous les détergents finissent par se retrouver, à un moment ou à un autre, dans l’eau des rivières dont ils diminuent la teneur en oxygène ; ils favorisent également la solubilisation de substances toxiques, qui deviennent ainsi beaucoup plus dangereuses pour l’environnement aquatique… Il est vrai que notre lessive est moins mauvaise que les produits du commerce, parce que sa biodégradabilité est excellente, parce que les cristaux de soude sont moins nocifs que les agents anticalcaires des lessives du commerce. Et enfin parce qu’elle est dépourvue de ces nombreux additifs que sont les azurants, enzymes, conservateurs, parfums et colorants qu’on trouve dans la plupart des produits de grandes marques. Mais la lessive la plus écologique est celle que l’on ne fait pas….

Posted in Uncategorized | Commentaires fermés

Meilleurs voeux 2015

Merci pour tous les moments de bonheur
que vous m’avez apportés en 2014

Merci pour vos petits mots, qui sont pour moi de vrais cadeaux
Merci pour votre gentillesse et votre spontanéité
Merci pour ces belles valeurs, qui emplissent mon corps de chaleur
Merci pour tous ces moments passés ensemble !

Je vous souhaite
à vous et à votre famille
une belle année 2015
Qu’elle vous apporte
l’accomplissement de vos rêves
et la réussite de vos projets

 

 

 

 

Posted in Uncategorized | Commentaires fermés

Sportifs, voyageurs, même combat !

Le problème ?

Emmener des affaires de toilette efficaces et qui ne prennent pas de place, pour pouvoir se laver quelques soient les conditions !

Hestia leur a concocté un set : la serviette et son savon. L’avantage du savon ? Il lave le corps, les mains et les cheveux et il ne se renverse pas ! La serviette est petite en taille, grande en efficacité ! Pour faire plaisir ou vous faire plaisir, allez voir le set « Je le vaux bien, j’aime ! »

Si vous voulez faire encore plus plaisir, pensez au set « Je le vaux bien, j’adore » qui comporte en plus du précédent la goutte de toilette et le Beurre de Karité. La goutte permet de se laver lorsque l’on a pas de douche, voire qu’une toute petite bassine avec très peu d’eau ! Le Beurre de karité va remplacer toutes les crèmes : contre le dessèchement de la peau, contre les coups de soleils et pour masser les muscles endoloris. Quand je vous disais que les sportifs et les grands voyageurs vont aimer ….

 

 

Posted in Uncategorized | Commentaires fermés